Google
Recherche personnalisée
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 33 le Lun 26 Déc - 23:42
Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Forum E.N.S.S.E.A sur votre site de social bookmarking

Statistiques
Nous avons 1380 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est youn

Nos membres ont posté un total de 22823 messages dans 1140 sujets
Meteo
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Lecture de la semaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lecture de la semaine

Message par fatehdz le Lun 10 Nov - 16:50

Salam,

Je vous propose ce nouveau sujet, dans lequel chacun de nous à le droit de mettre un lien d'un article en relation avec les statistique et l'économie et ceux à fréquence d'un article par semaine, cette article pourra ensuite être discuté par les membres du forum.

Bon, je commence par "William Edwards Deming" un statisticien qui à changé le management pour toujours.
Voici le lien:
http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Edwards_Deming
avatar
fatehdz
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 273
Age : 34
Localisation : Alger
Emploi/loisirs : Statisticien
Date d'inscription : 24/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://statisticien-dz.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par shikamaru91 le Lun 10 Nov - 19:36

qui aurais cru qu'un homme peux changer l'avenir d'un pays,un grand homme et gg fateh t topic sont tjr aussi interessant.
avatar
shikamaru91
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 25
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par fatehdz le Mar 11 Nov - 12:58

shikamaru91 a écrit:qui aurais cru qu'un homme peux changer l'avenir d'un pays,un grand homme et gg fateh t topic sont tjr aussi interessant.

Merci alik.
avatar
fatehdz
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 273
Age : 34
Localisation : Alger
Emploi/loisirs : Statisticien
Date d'inscription : 24/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://statisticien-dz.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par ancien le Jeu 13 Nov - 17:10

http://fr.wikipedia.org/wiki/John_von_Neumann.
bien qu'il soit beaucoup plus connu pour ses traveaux en physiques quantiques, il est considéré comme étant le pére des mathématiques appliqués.

ancien
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 33
Date d'inscription : 01/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par moh748 le Jeu 13 Nov - 23:06

merci de bien vouloir rester dans le vif du sujet et ne pas flooder les sujets des autres membres avec du "n'importe quoi"

bonne continuation

_________________
chaque déception a un bon coté .... just try to be cool!!!
avatar
moh748
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 1137
Age : 27
Emploi/loisirs : musique pc amis et sport
Date d'inscription : 08/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://musicstyle.keuf.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par ancien le Ven 21 Nov - 16:51

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_Black-Scholes
ça vous initiera aux modéles de PRICING appliqués en salle de marché.

ancien
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 33
Date d'inscription : 01/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par fatehdz le Mar 25 Nov - 12:03

Pourquoi les tempêtes augmentent-elles la croissance ? Que mesurent la croissance ou le PIB ?

Fray Marcel wrote:
J'aimerais soulever un problème qui me chiffonne depuis quelques temps. Or l'occasion se présente de prendre mon arbalète et de tirer à bout portant.Tout le monde sait que la croissance est un facteur de développement, (...)
Cette semaine je relève des propos très intéressants et édifiants. Parlant des deux catastrophes récentes, celle de la marée noire et celle de la tempête, ce sont 25 milliards qui vont être réinjectés dans l'économie, et le bâtiment devra travailler à plein régime ...et d'annoncer une reprise significative des activités, la formation de nouveaux spécialistes dans la filière bois, et ainsi de suite.
Il est tout de même bizarre que l'augmentation de la richesse passe d'abord par sa destruction. S'il en est ainsi, désormais, il suffira
de casser du matériel pour relancer cette foutu croissance sensée créer des emplois. A moins que...
A- Il faut distinguer stock (valeur des richesses existantes) et flux (richesses créées)

Si vous perdez une partie de votre patrimoine, vous allez devoir travailler très dur pour le reconstituer : donc connaître une croissance de votre revenu. Mais votre patrimoine, lui, a baissé. Donc votre richesse a diminué. Quant à ce genre de paradoxe, on peut en trouver d'autres : Bastiat avait ironiquement constaté que pour doubler les offres d'emploi dans le pays, il suffisait de couper une main à chaque travailleur... Or si les tempêtes detruisent une partie du stock (batiments, lignes electriques), la croissance ne mesure que le flux de richesses crees (nouveaux batiments, nouvelles lignes).

B- De facon plus generale, le produit interieur brut (PIB) est un indicateur imparfait

Le chiffre de la croissance mesure, en pourcentage, la progression du produit interieur brut (PIB). Or le PIB est comme la plus belle fille du monde, il ne peut donner que ce qu'il a. C'est un indicateur imparfait et tous les économistes le savent. Il est vrai qu'il est donné souvent comme fin en soi alors qu'il ne prend pas en compte tous les éléments: les embouteillages, les épidémies, la pollution, augmetnent le PIB.
C'est donc un indicateur debien-etre collectif limite a l'aspect materiel des choses. Il est parfois pris pour un indicateur de "bonheur collectif", mais ce raccourci trouve ses limites (cf infra). Comme le soulignait Kennedy dans l'un de ses discours, il mesure tout, sauf ce qui fait que la vie vaut d'etre vecue (l'amour, la beauté, le plaisir).
Neanmoins, sur le long terme, il faut voir aussi que ce matérialisme a été un facteur de progrès et d'amélioration de la vie des hommes. Sauf à considérer que nous vivions plus heureux autrefois, ce dont on peut qund même douter. Cela ne devrait pas empêcher de chercher à l'améliorer pour qu'il se rapproche plus d'un véritable indicateur du "bonheur national brut". Certains indicateurs autres existent aussi (genre l'indice du développement humain) mais ils sont tout aussi sujets à caution.

C- Ce que ne compte pas le PIB

Schematiquement, le PIB mesure la somme des les flux financiers declares, ce qui ignore :
- les destruction de patrimoine (cyclone);
- les flux non declares (trafic de drogue, prostitution, mafia) ;
- les productions sans flux (entre-aide entre voisin, bricolage, jardinage) ;
- les externalites negative (pollution, bruit, embouteillages ...) ;
- les productions faisant l'objet de flux non représentatifs de leur
valeur collective (l'Etat decide de payer un fonctionnaire a ne rien faire :
sa production est valorisee dans le PIB pour le montant de son salaire) ;
- les escroqueries (vous achetez 1.500 F un appareil
d'electromusculation au teleachat que vous mettez presque
immediatement au placard. Il est compte pour sa valeur dans le PIB
alors qu'il ne vous a pas apporte un service a hauteur de sa valeur)

Un de ces points merite d'etre precise : la production domestique (ie, ce que vous faites pour vous meme). Par definition, vous ne vous facturez pas ces prestations, ce qui les rend tres difficile a mesurer. Ce choix est relativement arbitraire, puisqu'il conduit par exemple a faire baisser le PIB si vous epousez votre femme de menage (si elle continue a faire votre menage). Or, selon l'INSEE, la valeur au prix de marche de cette production pourrait atteindre 40% du PIB.

D- Quelques exemples precis
Pour donner des exemples precis prouvant que le "thermometre" PIB ne mesure pas tout :
- un oiseau meurt mazouté et une entreprise l'enterre pour 1000 F : pour le comptable national, la production nationale augmente de 1.000 F.
On ne comptabilise pas la perte de patrimoine "naturel national" ; - vous vous entendez mal avec votre voisin, vous payez une entreprise 5.000 F pour repeindre votre mur en vert plutot qu'en gris (il deteste le vert, et n'a rien contre le gris). Votre voisin vous rend la pareille (vous ne supportez pas le rouge). Le comptable national enregistre avec plaisir une augmentation de 10.000 F de la richesse nationale, sans tenir compte du desagremment (finalement, tout le monde aurait peut-etre préfère que tout soit repeint en gris, ou pas repeint du tout). - vous divorcez d'avec votre femme (femme de ménage). Elle continue a passer ses journées a faire le menage, mais elle est desormais payée. Vous payez 15.000 F d'avocat. Le PIB augmente d'autant. Le bonheur collectif n'augmente visiblement pas d'autant !
La mesure est donc loin d'etre parfaite. Mais - en statistique comme ailleurs - la perfection n'est pas a notre portée...
avatar
fatehdz
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 273
Age : 34
Localisation : Alger
Emploi/loisirs : Statisticien
Date d'inscription : 24/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://statisticien-dz.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par fatehdz le Ven 28 Nov - 18:27

La méthodologie SIX SIGMA


Qu'est-ce que "Six Sigma" ?

Six Sigma est une méthodologie empirique bien structurée, visant à éliminer les défauts, pertes, ou problèmes de contrôle qualité pouvant survenir lors de la fabrication, des prestations de services, du management, et des autres activités de l'entreprise. La méthodologie Six Sigma utilise une combinaison de techniques éprouvées de maîtrise statistique des procédés, de méthodes simples et avancées d'analyse des données, et une formation systématique de tout le personnel, à chaque niveau de l'organisation impliquée dans l'activité ou le processus ciblé par Six Sigma.

Pourquoi Six Sigma est-il aussi populaire ?

La méthodologie Six Sigma est de plus en plus utilisée en raison des succès qu'elle a permis de concrétiser, non seulement au niveau de l'amélioration de la qualité mais également en permettant de diminuer les coûts de façon importante grâce à ces améliorations. Il y a eu une très grande publicité faite autour de certaines "success stories" Six Sigma spectaculaires de la part de grandes sociétés et cela a capté l'imagination de nombreux chefs d'entreprise.

Par exemple, Jack Welch, le PDG de General Electric (l'une des plus grandes sociétés de production au monde) a déclaré : "Six Sigma est la plus importante initiative que GE ait jamais prise --c'est une partie du code génétique de notre futur leadership" et il attribue à Six Sigma l'économie par GE de plusieurs milliards de dollars.

Bien d'autres compagnies ont également indiqué avoir économisé des sommes littéralement astronomiques après incorporation de la méthodologie Six Sigma sur leurs outils de production. Par exemple, Motorola (le membre leader d'un consortium de compagnies qui a développé l'approche Six Sigma), a rapporté une économie de 11 milliards de dollars depuis que Six Sigma a commencé à être développée sur ses usines il y a 12 ans. Allied Signals a reporté 1 milliard de dollars d'économies grâce à Six Sigma en quelques années seulement.

D'un point de vue technique...

Le terme Six Sigma (une marque déposée de Motorola, où elle est apparue il y a 12 ans) reflète l'objectif statistique de l'approche, c'est-à-dire s'efforcer d'obtenir un nombre négligeable de défauts, correspondant à la probabilité associée à une valeur six sigma ("corrigée" - voir ci-dessous) pour la courbe normale : En appliquant la courbe normale, Six Sigma parvient à reléguer les défauts et problèmes de qualité aux extrémités de la distribution, faisant de ces problèmes de rares exceptions dans un processus fonctionnant quasiment sans défaut. Pour atteindre cet "objectif Six Sigma", un processus ne doit pas produire plus de 3,4 produits défectueux par million d'opportunités (où un "défectueux" est défini comme n'importe quel type de résultat inacceptable produit par un processus sous contrôle). Remarque : le critère de 3,4 défectueux-par-million correspond réellement à la valeur z normale de 4,5 car l'approche Six Sigma autorise jusqu'à 1,5 fois la valeur sigma de ce que l'on appelle une "dérive" ou une "perte" dans le processus (appelée par Motorola la "Variation Dynamique de la Moyenne à Long Terme / Long-Term Dynamic Mean Variation"). Par conséquent, l'outil statistique le plus élémentaire pour l'effort Six Sigma est le calculateur Six Sigma qui va calculer le nombre de défectueux compte-tenu du processus un, deux,... six sigma respectif. En outre, une large gamme de techniques analytiques plus complexes sont recommandées par l'approche Six Sigma et doivent être utilisées aux étapes suivantes du projet Six Sigma, selon la nature du processus.

Comment cela fonctionne ?

La puissance de Six Sigma réside dans son approche "empirique", pilotée par les données (et l'utilisation de mesures quantitatives pour vérifier la manière dont le système se comporte) pour atteindre l'objectif d'amélioration du processus et la réduction de la dispersion. Ceci s'opère par l'application de projets dits "d'amélioration Six Sigma" qui, à leur tour suivent la série des étapes "DMAIC de Six Sigma" (Définir, Mesurer, Analyser, Améliorer et Contrôler). Plus précisément :

* Définir. La phase Définir s'attache à la définition des objectifs et limites du projet, et l'identification des questions nécessaires pour atteindre le niveau de sigma le plus élevé possible.
* Mesurer. L'objectif de la phase Mesurer de la stratégie Six Sigma consiste à rassembler les informations disponibles à propos de la situation courante, pour obtenir les données de référence concernant les performances actuelles du processus, et d'identifier les zones à problèmes.
* Analyser. L'objectif de la phase Analyser dans l'effort de qualité Six Sigma consiste à identifier la ou les causes les plus probables des problèmes de qualité, et de confirmer ces causes à l'aide des outils analytiques appropriés.
* Améliorer. L'objectif de la phase Améliorer consiste à mettre en place des solutions visant à résoudre les problèmes (causes les plus probables) identifiées lors de la phase précédente (Analyser).
* Contrôler. L'objectif de la phase Contrôler consiste à évaluer et suivre l'évolution des résultats de la phase précédente (Améliorer).

Il existe une variante de la séquence fondamentale DMAIC de Six Sigma, appelée DMADV, et qui s'applique à la conception de nouveaux processus. Dans la séquence DMADV, la phase Définir est identique à celle de DMAIC (voir ci-dessus) ; la phase Mesurer s'attache à mesurer les besoins du client et/ou de l'application/marché, la phase Analyser s'intéresse à l'analyse des options du processus et enfin, les phases Améliorer et Contrôler sont remplacées par les phases Plan (pour adapter le processus aux besoins du client et/ou de l'application/marché) et Vérifier (vérifier les performances du plan et ses capacités à répondre aux critères définis dans la phase Plan).

Chacune de ces étapes implique l'utilisation de méthodes d'analyse spécifiques (quantitatives) à partir d'une large sélection de méthodes recommandées par l'approche Six Sigma (selon la nature du processus). Pour une présentation des techniques Six Sigma, veuillez vous reporter à l'ouvrage "Implementing Six Sigma" (1999) de F. W. Breyfogle III. Pour plus d'informations sur Six Sigma, veuillez vous reporter à deux ouvrages de référence récents avec des présentations décrivant la méthodologie Six Sigma et ses applications : "Six Sigma: The Breakthrough Management Strategy" (2000) de M. J. Harry et P. Schroeder et "The Six Sigma Handbook" (2001) de T. Pyzdek
avatar
fatehdz
Bavard
Bavard

Masculin
Nombre de messages : 273
Age : 34
Localisation : Alger
Emploi/loisirs : Statisticien
Date d'inscription : 24/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://statisticien-dz.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture de la semaine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum